Retour

Clin d’oeil à la vie, pour communiquer avec un patient très dépendant
Marie-France Lalande a mis au point une méthode pour communiquer avec les personnes dépendantes qui n'ont plus le geste et la parole. Son "Clin d'oeil à la vie" a été récompensé au concours Lépine.

Conseils, Santé

image de l'article

Quel dénouement pour un patient quand il ne peut pas émettre le moindre son? Bouger le plus petit de ses doigts ? Comment communiquer ? Entrer en relation ? Ne pas devenir un objet de soin ?

Hospitalisée durant deux mois en service réanimation, Marie-France Lalande, administratrice de l’Union départementale des associations famililaes (Udaf) de l’Aude, et représentante au sein des conseils des usagers du système de santé, a connu le triste quotidien de si nombreuses personnes en Etablissement hospitalier pour personnes âgées dépendante (Ehpad), services de soins intensifs ou palliatifs…

Sortie de cet état d’enfermement, elle s’est assignée la mission d’améliorer leur quotidien. Clin d’oeil à la vie est son invention ; un langage des signes visuels pour pouvoir dire d’un simple clignement des yeux : « oui », « non », « je t’aime », et bien plus encore.

Son invention, récompensée de la médaille de bronze au concours Lépine, est détaillée dans le dépliant suivant : Clin d’oeil à la vie.

Marie-France Lalande a également écrit un livre :  Accompagner un patient très dépendant – Repères et bonnes pratiques qui propose des conseils simples et aux proches aidants et aux soignants.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
article